Commune de Paris

mercredi 20 avril 2011

Kapok Honk Kong

Hong Kong est parisien ! Vaisselle, papeterie, déco, vêtement.... Arnault Castel est un multi-passionné. Il est à l'initiative du projet Kapok qui a ouvert sa troisième boutique à Montréal il y a quelques mois. C'est à Hong Kong, sa ville de coeur, qu'il a installé "Commune de Paris 1871" sous forme de pop-up store.

Entretien avec l'intéressé.

Arnault, peux tu te présenter rapidement ?


Originaire d'un village perdu des Corbières, j'ai décidé de faire le grand écart. Je me suis installé à Hong Kong début 1996. Le choix de Hong Kong est dû au hasard: la veille d'un entretien d'embauche j'avais vu le film "Chungking Express" de Wong-Kar-Wai. J'ai demandé, sans vraiment réfléchir, à travailler à Hong Kong. Un mois plus tard, j'étais dans l'avion et 15 ans plus tard je suis encore à Hong Kong !



Peux-tu nous présenter l'équipe, le concept Kapok ?

Kapok, c'est une petite équipe très internationale composée de 4 français, Baptiste, Jérémy, Simon et moi , 2 hongkongaises, Chris et Apple, et 1 américain, Kyle.
les deux boutiques à Hong Kong proposent une sélection de jeunes marques de mode et de design. Nous recherchons les marques qui arrivent à combiner créativité, qualité et humour ! Nous venons aussi d'ouvrir une boutique très loin de Hong Kong, à Montréal. Notre but est simple: présenter un antidote à l'ennui des centres commerciaux sans âme, et aux dinosaures du luxe, qui sont partout à Hong Kong.



Dans tes boutiques, tu références plusieurs marques françaises. Défends tu particulièrement une mode à la française ?

Si on parlait de mode à la française ici, les gens parlent toujours du luxe et des grandes marques. Mais cela m'ennuie et ne me fait pas vraiment rêver. Je veux vraiment montrer une autre facette de la mode à la française, qui est plus proche de la facon de vivre et de s'habiller des francais que je connais. Un esprit plus insouciant, léger mais aussi chic et de bonne facture.
Pour moi, Commune de Paris s'inscrit très bien dans cet esprit !



Comment s'est passé le pop-up Commune de Paris ? Quelle perception les hongkongais ont de notre marque ?

Nous avons organisé un pop-up Commune de Paris en 2010 et 2011, cette année pour présenter aussi la collaboration avec Astier de Villatte.
Honnêtement, la réponse des clients de Kapok est toujours très enthousiaste... le pop-up a beaucoup d'impact car Commune de Paris a un univers vraiment très fort. En plus des vêtements, il y a toute une collection de produits, cela crée une ambiance très particulière.
Les hongkongais sont très attirés par un côté typiquement français, assez révolutionnaire, qui n'est pas un simple cliché je pense - cela nous représente assez fidèlement. Je pense qu'ils sont attirés par l'identité, et ils sont vraiment sensibles aux belles matières (soie, argent, une eau de Cologne très chic...). Il y a déjà des fans de Commune de Paris à Hong Kong.




Toutes les infos sur Kapok sur leur blog:
ka-pok.blogs.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire